Les Émotions 101

C'est quoi ?

ÉMOTIONS

Par Alex Lange N.D.

3/25/20234 min read

Il y a des jours ou nous sommes dans la tête et d'autres que nous sommes dans le coeur et c'est juste et correct. Nous avons appris à être les deux. Lorsque nous sommes dans le coeur, nous pouvons facilement vivre des émotions.

Pour ceux qui ont les gènes ouverts et très forts d'empathie et de compassion, c'est très difficile, car nous ressentons les inconforts physiques reliés. Comme exemple le dégoût, mélangé avec la tristesse et un soupçon de colère. Peut ressembler à des ballonnements, indigestion, nausée, brûlure et serrement de l'estomac et du coeur, des vomissements, tout en étant vidé d'énergie avec un souffle court, etc. La colère par dessus c'est la brûlure, l'acidité, des boutons, l'irritation, etc. Donc c'est extrêmement difficile. Par contre, l'histoire ne doit pas s'arrêter à la souffrance... Rester dans ces états n'est pas normal, c'est ce que l'émotion signale...

Ce qui est 'normal', ce qui ce doit, est simplement répondre au besoin. Remédier à la situation au mieux qui respecte l'émotion. Chacune sont une histoire qui apporte un message. Ce message est une demande, qui doit être écouté et répondre au besoin correctement et dignement.

Vérité, clarté, justice, écoute, réconfort, respect, support, solidarité, amplifier le potentiel, etc. Ces états, normalement doivent Être. Si ce n'est pas le cas, c'est que quelque chose ne va pas...

Une étude américaine a montrée qu’un soutien social solide est en fait le premier facteur qui détermine la longévité et la survie. L’influence du soutien social sur la mortalité est tellement importante, qu’elle surpasse celle du poids et éclipse même celle du tabagisme...

Lorsque nous ressentons des blessures, nous devons dire la vérité à propos des blessures pour en guérir (En remédiant à la situation). Si c'est blessant, ou que ce n'est pas ok, dites-le, pour permettre une correction. La guérison débute même, lorsque nous le disons. Alors il est important d'être intègre et honnête à propos de nos ressentis.

Se déconnecter de nos émotions par peur d'être négatif, est une fuite et une fermeture des gènes. Sachez que la joie est aussi une émotion, alors en fermant les gênes d'empathie, nous allons alors également, ressentir moins de joie, de plaisir et d'appréciation... Donc fermer et geler ses émotions, c'est un choix que les gens prennent, souvent en réponse à des traumatismes, comme mécanisme de défense. La fermeture et ce comportement devient un habitude et ce gène est alors modifié et transmissible.

Voici un rappel des émotions :

Tous sont reliés à 6 émotions.: La peur, la colère, la tristesse, le dégoût, le gèle, la joie.

- La songerie et la déception est un niveau moins intense de la tristesse. Le chagrin est également de la tristesse, mais à un niveau plus intense. Le besoin est d'être écouté et réconforté.

- L'ennui est un niveau plus subtil du dégoût. L'aversion et le mépris c'est le dégoût à des niveaux plus intenses. Le besoin est de prendre de la distance, prendre de l'air, peut-être partir complètement.

- L'irritation, la contrariété, l’agressivité est une forme de colère, ainsi que la rage, lorsqu'on monte l'intensité. Le besoin est d'avoir et de faire respecter nos limites, d'être compris et considéré.

- L'intérêt, l'optimisme, le bien-être est une forme de joie. L'extase avec plus d'intensité. Le besoin est de partager, célébrer avec les autres.

- La distraction, l'absence, le silence, l'étonnement sont des formes de gèles. Tout comme la déconnexion et la perte de sensations à des niveaux plus intenses. Le besoin est prendre le temps de s'adapter, de ressentir et pouvoir agir en conséquence.

- L'appréhension, la crainte, l'hésitation sont une forme de peur et plus intense, la terreur. Le besoin est d'avoir la clarté, faire ses recherches, d'être rassuré et obtenir la sécurité.

Un exemple de négligence émotionnelle : L'anxiété, qui est le résultat provoqué lorsqu'on enferme, qu'on gèle, qu'on fuit, avec un combat qu'on écrase, pour diminuer les ressentis des émotions.

Probablement que toutes les émotions sont venues nous visiter : Peur, gèle, tristesse, colère, dégoût. Mais la personne ne veut pas s'occuper de leurs messages. La personne va étouffer ces signaux, souvent par ignorance de l'intelligence émotionnelle. La personne croit d'avantage au monde extérieur, qu'au monde intérieur. Elle a peur de les exprimer et de remédier à la situation. Elle a peur des autres, peur de perdre. Elle n'a pas confiance et ne croit pas en elle. C'est également lié à être déconnecter de soi et de son corps. Pour ne plus ressentir les blessures du passé. C'est aussi refuser de ressentir ce qui doit être fait et le refus de la guérison.

C'est également extrêmement difficile de vivre aux côtés de gens qui ne ressentent pas ce qui doit être fait (Qui sont déconnectés)...

-------------------

Alors dans ce monde, que faire pour libérer ses émotions ?

1. Développer la capacité à ressentir, à reconnaître et à les nommer.

2. L'accepter, la vivre (peut-être un peu plus tard que l'événement déclencheur).

(On peut même apprendre à la vivre).

3. S'affirmer et répondre aux besoins. (Ont peut se préparer avant de répondre impulsivement).

Répondre à ce besoin est prioritaire, ne pas l'oublier avant de répondre aux besoins des autres. (Revoir les sentiments de culpabilité).

Nous ne pouvons pas contrôler les réactions des autres. Cependant, bien que les gens puissent réagir, lorsque nous parlons honnêtement, cela finit par élever la relation à un nouveau niveau plus sain. Si ce n’est pas le cas, cela élimine les relations malsaines de notre vie. Nous sommes gagnant dans les deux cas.

4. Se permettre d'aller de l'avant avec ce qui donne la satisfaction de soi.

-------------

Pour bien gérer les émotions, les facteurs naturels sont importants. Notamment le sommeil, l'exercice physique, la relaxation, etc. Voir l'article Les perturbateurs biologiques et vérifier avec un Naturopathe chaque facteur et ainsi mieux gérer les émotions.

Ne pas oublier de vivre l'instant présent et de développer sa gratitude.