Les courants de l'énergie : Conscience, Choix et Équilibre.

Exploration introspective des flux d'énergie, de la conscience et des choix pour trouver l'équilibre et la clarté.

SPIRITUALITÉAMOUR DE SOIÉMOTIONS

Par Alex Lange N.D.

4/11/20244 min read

Être dans l'énergie...

  • Quelle énergie ? Quelle conscience guide nos actions ?

  • L'énergie de l'eau pure. Est-ce que ton eau, tes fluides, tes humeurs, sont pures ?

  • Pureté de l'esprit et des pensées. Quelles sont les intentions ?

  • Boire un breuvage H2O ou boire un breuvage C2H5OH ?

  • Pour hydrater, ou pour le plaisir ?

  • Pour nourrir ou pour bourrer le vide, le manque ?

  • Pour oublier le mal-être ?

  • Est-ce que je néglige mon énergie ?

  • Énergie reposée, ou énergie épuisée ?

  • Énergie exubérante ou énergie douce ?

  • Énergie stagnante ou énergie qui circule ?

  • Énergie acide, énergie alcaline, ou énergie bien balancée ?

  • Comment on dépense et comment on récupère notre énergie ?

  • Est-ce que les autres respectent ton énergie ?

  • Est-ce que tu respectes l'énergie des autres ?

  • As-tu besoin d'esclaves pour combler tes besoins ?

  • Énergie rigide et imposante, ou énergie ouverte ?

  • Ouvert à apprendre ?

  • Énergie qui accumule, qui ramasse sans fin ?

  • Énergie mature ou énergie délinquante ?

  • Énergie en combat, en fuite et en gèle ?

  • Énergie créative ?

Conscients de ce que nous introduisons dans notre corps.

  • Chaque aliment.

  • Chaque boisson.

  • Chaque vision.

  • Chaque désir.

  • Chaque relation sexuelle.

  • Chaque image.

  • Chaque interaction avec notre environnement impacte notre énergie.

Travailler dans l'énergie.

  • Avec quelle énergie ?

  • C'est quoi tu as fait pendant le week-end ?

  • Flusher, salir, intoxiquer, mélanger, party mix. Ou déprogrammé, épurer, préserver, honorer ?

  • Être patient pour choisir le meilleur ? Ou sauter directement dans le buffet de dopamine tout cuit devant la télé ?

Le corps est un temple sacré ou je dois garder l'eau la plus pure et la plus fluide, pour voir avec clarté. Conscience légère.

Énergie dans le Léger ou dans le lourds ?? Heavy, chargé, gros bras, heavy metal, gros moteur et frapper fort. La conscience de mon papa est le plus fort, c'est le père noël sur les stéroïdes et je le cherche ardemment, toute la vie...

Ou léger, marcher doucement, dans le silence, écouter les bruits du monde et écouter les détails qui nous entourent. Être conscient du bruit que je produit.

Un imposant tank, fier et incapable de ralentir, de se pencher et qui écrase tout sur son passage et qui en veut toujours plus ?

Ou bien, puis-je prendre le temps de regarder où je mets les pieds, m'arrêter, respirer, me pencher et découvrir la vérité et la sagesse subtil ?

Dans nos relations, nos activités, dans nos choix alimentaires, avec quelle conscience agissons-nous ?

Est-ce la conscience de la gratification immédiate, combler les vides, les manques et combler d'addictions qui nous intoxiquent ? Même défendre à tout prix mes addictions ? 'Quoi, Faut ben vivre'.

Ou est-ce la conscience de l'amour et du respect envers nous-mêmes et envers notre temple et notre énergie sacrée ?

Comment je m'occupe aujourd'hui de cette énergie ?

Est-ce que nous nous nourrissons de molécules lourdes, d'êtres vivants dans la terreur et la misère, chargés de perturbateurs ? Heavy. 'Parce que c'est bon au goût'.

Sommes-nous simplement des suiveurs, préférant maintenir des comportements inchangés par peur du changement ? Car on veut l'approbation des autres au détriment de notre véritable Soi ? 'La quête du paraître'.

Garder les mêmes comportements, la même conscience et simplement répéter. Balayer et répéter ?

Ou sommes-nous capables de nous choisir, même si cela signifie d'aller à contre-courant de l'approbation sociale ?

Certains voient la beauté (L'énergie) dans le lourd, dans la conscience steak, blé d'inde, patates. (La fondation, pilier solide).

D'autres la voient dans la sensibilité...

Et si la conscience était quelque chose de différent, contrairement à ce qui est généralement suggéré ? Par exemple, est-il possible que le petit, sensible et vulnérable, ce qui semble faible pour la plupart, soit en réalité plus proche de l'essence de l'humanité que le grand et bruyant dépourvu d'empathie ?

Cependant, dans ce monde, les tendances (modes) dictent souvent nos comportements, et ces tendances sont cycliques (elles se balayent et se répètent). Elles tendent à transformer le petit et vulnérable en heavy et bruyant, conformément aux normes prédominantes... Ces tendances vont suggérer l'énergie lourde et ainsi résonner comme la tendance le dicte. Les tendances peuvent même nous faire accepter et nous faire AIMER les hommes avec des seins, si elles le dictent... Si c'est la mode, c'est la beauté, disent-ils collectivement...

La seule énergie divine qui changera cela, ou non, c'est toi. À toi de décider avec quelle énergie tu vibres et quelle énergie tu enseignes...

Seulement toi peut faire les efforts que cela demande.

Cultiver l'énergie cristalline, ou continuer dans l'énergie dense.

Souvenons-nous toujours que chaque pensée, chaque action et chaque interaction est une occasion de façonner notre réalité intérieure et extérieure, et que notre engagement envers la pureté, l'amour et le respect guide non seulement notre propre chemin, mais aussi celui de ceux qui croisent notre route.

Même si la tendance actuelle penche vers l'énergie dense, nous devons simplement apprendre à dire plus souvent "non merci".

En espérant qu'un jour, grâce à l'ouverture et à une prise de conscience individuelle, vers la conscience collective, beaucoup auront enfin compris et nous n'aurons plus besoin d'exprimer ce refus aussi fréquemment. Ce sera alors le moment propice pour offrir des alternatives qui ne nourriront plus cette énergie de densité, marquée par la pollution, l'intoxication et l'addiction, cherchant à propager sa contagion pour imposer sa vibration dense à tous.

Ce n'est qu'en cultivant l'éveil individuel et en partageant une éducation éclairée que nous pouvons espérer un changement réel, mettant ainsi fin au cycle incessant de répétition et de perpétuation des mêmes schémas. Cesser de s'abandonner, (notre génération) en vivant à travers l'autre (la génération suivante) qui vont seulement répéter et balayer sans fin. Cessons de se sacrifier en échange de l'approbation qui n'arrivera jamais de toute façon.